Translate

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 25 mai 2015

Monte Carlo Polo Club: l' Association de Défense des Contribuables de Beausoleil demande des comptes

Le président de l'Association de Défense des Contribuables de Beausoleil s'interroge sur les factures impayées du Monte Carlo Polo Club.

C'est le 14 mai 2015 que l' Association de Défense des Contribuables de Beausoleil a écrit au maire de Beausoleil, Gérard Spinelli pour demander des comptes à propos des sommes impayées à la commune par le Monte Carlo Polo Club.

Comme le souligne Robert Vial, le président de l'Association de Défense des Contribuables de Beausoleil, les faits sont troublants.


Redevance mensuelle impayée !

"la convention qui liait la ville de Beausoleil au Monte Carlo Polo Club prévoyait une redevance mensuelle payable à la Commune, d'un montant de 5.454€.

Il semble bien, vue les échanges de courriers entre les services communaux et Mr Robert Vial, que depuis plusieurs mois, cette redevance n'ai plus été réglée par le Monte Carlo Polo Club".

Une résiliation de la convention de plein droit, qui s'embourberait dans une action en justice ?

"Or comme je le souligne dans mon courrier, la commune affirme -"avoir agi en justice pour obtenir résiliation de cette convention"-, ce qui est véritablement bien étonnant puisque la convention initiale liant Beausoleil au Monte Carlo Polo Club prévoyait , comme nous avons pu le vérifier, -" la résiliation de plein droit dudit contrat en cas de défaillance du preneur"-.

C'est la raison pour laquelle je demande au maire de chiffrer le manque à gagner de la commune, de m'indiquer comment il entend obtenir réparation du préjudice subi".


Soucieux de protéger l'argent des contribuables, Robert Vial enfonce le clou : " je souhaiterais recevoir communication.... (des) factures afférentes à la destruction du stade en stabilisé, que (le Monte Carlo Polo Club) a sûrement fourni à la commune, ainsi que du mémoire de saisine du Tribunal Administratif... (et) être informé des suites judiciaires ou amiable que connaîtra cette affaire".

Pour contacter l'Association de Défense des Contribuables de Beausoleil , écrire au siège: 18 chemin Romain, 06240 Beausoleil.



Bizarrement, un "magazine officiel du Monte Carlo Polo Club" a pointé son nez en ligne, avec la encore, toutes sortes d'effet d'annonce, mais toujours pas d'adresse pour le nouveau terrain !

Le contenu dudit "magazine officiel" est essentiellement une ode à la gloire de Francesco Mitrano, président de l'association. Pour le reste peu de faits, pas de détails... tout cela évoque de manière irrépressible les méthodes classiques de propagandes utilisées par les escrocs pour "enfumer " leur victimes.


La classique chasse aux soutiens officiels pour crédibiliser une entreprise douteuse et gruger les naïfs.


Mais ce qui est plus grave, c'est qu'on y apprend que le Prince Albert de Monaco a accordé son patronage à l'évènement, et que le bénéfice de la soirée de charité sera attribué à la fondation Princesse Charlène !
On peut à juste titre se demander comment une opération entachée de soupçons de blanchiment d'argent, de financement obscur...  comment donc une structure qui de source sûre a laissé "des ardoises impayées" sur le dos des contribuables français, qui a abreuvé le public d'annonces mensongères à propos de la création et de l'activité d'une École de Polo sur le Stade du Devens depuis décembre 2013, laquelle école n'a jamais  connu le moindre début d'existence matérielle ou administrative... comment donc un projet aussi fumeux peut il bénéficier du Haut Patronage du boss de Monaco, et se servir de la Fondation de son épouse pour se mettre en valeur ?



Mitrano bénéficie-t-il de soutiens confidentiels au sein du Palais? Aurait il "graissé la patte" ou fait miroiter quelques bénéfices secrets à quelque proche du Prince qui aurait l'oreille du souverain? La question reste posée. 


Le fait que d'importantes sommes d'argent auraient circulé en cash et de façon secrète  dès l'origine du Monte Carlo Polo Club laisse planer le doute.  Cela d'autant plus que les premiers partenaires de Francesco Mitrano, à peine l'association créée, se sont empressés  d'y mettre en terme et de s'éloigner de ce sulfureux personnage... 
Bizarre aussi que les membres de l'équipe officielle de Polo de Monaco, la Monte Carlo Polo TeamRommy Gianni, Francesco Caroli et Marco Meneghini, tous fils de bonne famille, sportifs accomplis, amoureux de l'étiquette et de l'esprit de fair-play qui illustrent ce sport,  non seulement ne soutiennent pas le Monte Carlo Polo Club, mais aient créé de leur côté, outre l'équipe avec laquelle ils remportent de nombreux succès sportifs,  une Fédération Monégasque de Polo, comme pour bien se différencier des entreprises de Francesco Mitrano ?

En tous cas, la méthode n'a rien de nouveau  et nombreux ceux qui s'y sont essayé !  Elle est du reste celle qui fonde le sponsoring et le mécénat. Il s'agit tout simplement de se rapprocher de personnalités en vue, de façon à pouvoir profiter de leur nom, de leur image et de leur aura, que l'on associe à son évènement ou à son nom. 

Et ce ne serait pas la première ni la dernière fois que des indélicats utiliseraient le nom et l'aura du Souverain Monégasque et de ses proches

Dernier en date,  Wojciech Janowski, compagnon de Sylvia Pastor,  au cœur de l' enquête criminelle menée par les hommes de la DIPJ de Marseille, l'assassinat d'Hélène Pastor, la riche héritière monégasque morte par balles à la suite d'un guet-apens en mai dernier à Nice. 

Soupçonné d'avoir commandité cette embuscade mortelle, perpétrée par deux tueurs marseillais, Wojciech Janowski avait acquit la réputation d'un bienfaiteur, notamment lui aussi au sein de l'association de lutte contre l'autisme Monaco Against Autism (MONAA), dont il était le co-fondateur et vice-président et dont la présidente d'honneur n'est autre que la princesse Charlène de Monaco.

lire tout l'article ici 

lundi 9 mars 2015

Monte carlo polo Club 7/03/2015 : what remains !


Monte carlo polo Club 7/03/2015 : what remains !

Monte carlo Polo Club 03.07.2015  What's left ... After a "launch" by its president, Francesco Mitrano, with a lot of nice words, in December 2013, here is what remains of the "Monte Carlo Polo Club", installed illegally on municipal land the town of Beausoleil: 2 box abandoned, the roof was ripped off by bad weather ... 

just after its launch august 2013, it soon became clear that this "Monte Carlo Polo Club" was financed obscurely, with heavy suspicion of cash money being paid  illegally to  the mayor of Beausoleil.
Now  here is what remains today of what was announced as the Monte Carlo Polo Club, his "club house" and "School of Polo".
more info here 
you can read there the full story

mardi 13 janvier 2015

Fred Nall Hollis, toxic gigolo : " l'argent de ma femme, c'est seulement pour moi ! "

Divorce "Hollis contre Hollis", Patricia Cole contre le peintre Fred Nall Hollis : justice  est elle enfin rendue ?


L'Honorable Juge Langford Floyd du tribunal de Bay Minette,  rendait  le mercredi 29 octobre 2014 une décision sans appel: Il donnait 14 jours à dater du 29 octobre 2014 ( soit  jusqu'au 13 novembre 2014) à Fred Nall Hollis dit Nall pour rendre les clef de la maison de Vence à son ex épouse, Patricia "Tuscia" Cole … Si Nall n'obtempérait pas dans le délai imparti, il y aurait  "outrage à magistrat"  et Nall devrait peut être se rendre  tout droit … à la "case prison" !


Mais revenons un peu en arrière, pour mieux comprendre la décision du Juge.

Le 20 juin 2012, le Juge Langford Floyd du tribunal de Bay Minette en Alabama, rendait un jugement dans l'affaire du divorce "Hollis contre Hollis", opposant Patricia Cole et l'homme qu'elle avait épousé le 18 mai 1991, le peintre Fred Nall Hollis. 

Cela faisait déjà  depuis septembre 2007, soit 7 ans, que  Patricia  Cole  avait introduit une instance en divorce pour altération définitive du lien conjugal, contre son  époux.

Le jugement  du  20 juin 2012, attribuait les propriété d'Alabama à Fred Nall Hollis, citoyen et résident américain. Soit : une boutique atelier dans le centre ville, et une maison au bord de la mer à Fairhope, Alabama, ravissante petite ville de villégiature chic sur le rivage du golfe du Mexique; les 2 propriétés ayant été  achetées  par Patricia "Tuscia" Cole avec ses fonds propres.

C'est à Patricia Cole que le Juge Langord Floyd attribuait, dans ce même jugement de 2012, et cela  par mesure d'équité, une maison sise à  Vence, dans le sud de la France ( Alpes Maritimes), maison aussi entièrement payée  en juillet 1991 sur les fonds propres de Patricia "Tuscia" Cole, comme cela a été démontré.

La date buttoir finalement donnée par le Juge pour que Fred Nall Hollis ( qui avait demandé des délais) quitte la maison de Vence,  était le 31 mars 2013.  Mais bien que le jugement lui ait été signifié, le peintre  Nall , citoyen et résident américain, répétons le, a  jusqu'à ce jour, toujours refusé de quitter ladite  maison Vence, qu'il occupe lors des ses nombreux séjours en France effectués avec un visa "touriste" ( visa qui lui  donne le droit de séjourner 3 mois par an en France ).


L'agenda secret de Fred Nall Hollis ?  Extorquer tout l'argent possible à son ex épouse, la dépouiller et la déposséder de tout ce qu'elle a pu posséder!


Non content de refuser de respecter le jugement rendu par le Juge Langford Floyd en  "squattant" ainsi la maison qui revient de droit à son ex épouse, Nall  a entre temps, sans autorisation et sans autre forme de procès, sans en avertir quiconque, procédé à la vente de la maison d'habitation de Fairhope,  Alabama, vente dont il a retiré la coquette somme de 1.100 000 US $. 

On  peut imaginer combien l'Honorable Langford Floyd  a pu  être furieux de constater l'attitude de Nall ! Le Juge américain a donc lancé une procédure contre lui pour outrage à magistrat, au motif qu'il n'a pas respecté le premier jugement rendu le 20 juin 2012, ni les délais qui lui avait généreusement été accordés pour quitter les lieux. Pour finir,  l'Honorable Juge Langford Floyd du tribunal de Bay Minette, Alabama,  a rendu le mercredi 29 octobre 2014 une décision sans appel: Nall avait14 jours, soit  jusqu'au 13 novembre 2014 pour rendre les clef de la maison de Vence à son ex épouse, Patricia "Tuscia" Cole et quitter le lieux … 

L'ordonnance  temporaire rendue étati très claire: non seulement elle interdisait à Nall de vendre quelque propriété que ce soit avant la fin définitive de l'affaire, mais elle stipulait aussi qu'outre l'obligation de rendre les clefs  à "Tuscia" Patrica cole , Nall a aussi celle de laisser  à  Vence  tous les meubles meublants et oeuvres d'arts qui s'y trouvent.

Mais Nall refuse obstinément d'obéir au juge. Il démontre une volonté claire de chercher à nuire à son ex femme, et pour arriver à ses fins, n'hésite devant aucunes ruses, aucuns mensonges, aucune malhonnêteté.

Si le jugement américain lui est favorable ( il lui accorde les 2 propriété de Fairhope, Alabama), alors il trouve normal de l'appliquer. Mais si les clauses de ce jugement  ne lui sont pas favorables ( il doit donner la maison de Vence à son ex femme, qui l'a entièrement payée sur ses deniers), alors il s'abrite derrière des arguments fallacieux, refuse de laisser s'appliquer l'Exequatur, et de lui remettre les clefs et de lui laisser la propriété et la jouissance de ce bien.

Le juge d'Alabama lui interdit il de retirer quelque oeuvre d'art que ce soit de la propriété de Vence qui revient à son ex épouse? Qu'à cela ne tienne, il bafoue la loi, l'honneur du juge et embarque tout simplement tout ce qui lui plait, sous les yeux de témoins médusés. Ainsi depuis le 29 octobre 2014, il refuse obstinément de rendre les clefs de a propriété  à son ex femme, et utilise tous les mensonges et prétextes possibles pour cela. " j'ai donné l'ordre à mon avocat français, maître Salvia, de lui rendre les clefs, mais celui ci refuse de m'obéir " - l'argument fait sourire lorsqu'on sait qu'un avocat ne fait que respecter les ordres qui lui sont donnés par son client, et que le refus d'exécuter l'un de ses ordres est passible de sanctions du bâtonnier du conseil de l'ordre des avocats - . Finalement, il fait parvenir à son ex épouse une clef ( la propriété comporte au moins 10 corps de bâtiments ainsi qu'un portail automatique) qui n'ouvre aucunes portes pour la bonne raison qu'il a fait changer le 5 janvier  2015 toutes les clefs et tous les codes d'accès.

Quelle duplicité! 

Il a fallu que on épouse demande le concours de la force publique, ainsi que la présence d'un huissier et d'un serrurier pour qu'elle puisse enfin entrer. Cela alors même que par 3 fois, Fred Nall Hollis s'est engagé par écrit et devant témoins, à lui donner accès et pleine possession de ce bien !!!!

De la difficulté de faire appliquer un jugement américain en France

La justice n'est pas chose simple. La rendre est une chose, la faire appliquer , une autre paire de manche! L'exequatur est une procédure visant à donner, dans un État, force exécutoire à un jugement rendu à l'étranger. En effet, un jugement rendu dans un État n'est pas forcément reconnu dans un autre État. Quand bien même un jugement serait reconnu dans un autre État que celui où il a été prononcé, cette reconnaissance n'implique pas qu'il ait une force exécutoire.
Il sert aussi à rendre exécutoire une sentence arbitrale.
Le droit français est, du moins en théorie, relativement libéral, puisque la règle de droit commun en matière d'exequatur est prévue à l'article 509 du code de procédure civile, selon lequel : « Les jugements rendus par les tribunaux étrangers et les actes reçus par les officiers étrangers sont exécutoires sur le territoire de la République de la manière et dans les cas prévus par la loi ». Cependant, cette règle, existant depuis le code de procédure civile de 1806, ne s'est jamais appliquée en tant que telle, la jurisprudence en ayant précisé, pour ne pas dire durci, les conditions d'application.

Exequatur d'un jugement rendu en dehors de l'Union européenne
Le juge de l'exequatur statue par voie d'ordonnance. S'agissant du contrôle du juge en la matière, on remarquera que celui-ci est très restreint. Il permet seulement au juge de l'exequatur de contrôler que la sentence n'est pas entachée d'un vice trop grave. Celui-ci ne peut pas réviser la sentence sur le fond du droit. Aussi, opère-t-il une simple vérification de la régularité formelle de la sentence quant à sa conformité à l'ordre public. L'exequatur a pour effet de rendre la sentence arbitrale exécutoire et en permet l'exécution forcée (valant titre exécutoire il alors possible de recourir à toutes les voies d'exécution forcée telles que saisie exécution, attribution, etc.). 

A propos d'art: mais qu'est ce que la cote d'un artiste ?La petite carrière de Fred Nall Hollis dit NALL


Non content de ne pas respecter le premier jugement du Juge Floyd, en date du  20 juin 2012, Nall s'y est franchement opposé, allant jusqu'à accuser  son ex épouse et à la faire condamner ( condamnation à laquelle bien entendu celle ci a fait appel ), pour le vol supposé et la destruction d'oeuvres d'art, réclamant des sommes folles en dommages et intérêts ( on parle ici de plusieurs millions d'euros) , cela bien entendu en plus des biens qui lui ont déjà été attribués par le juge en Alabama lors du jugement de divorce ( biens évalués à 2 millions de dollars). L'affaire est d'autant plus sordide que "Tuscia" Patrica Cole, l'ex épouse,  à rendu à Nall et cela depuis longtemps, la totalité des pièces en question. Mais qu'à cela ne tienne! Nall est fermement décidé à dépouiller jusqu'au bout Tuscia, sa malheureuse et dévouée compagne ( rappelons au passage que c'est elle qui a financé la totalité des achats de biens immobiliers, dont la partie américaine revient aujourd'hui à Nall, qui en a déjà pris possession, alors même qu'il refuse de rendre à son ex épouse la propriété française qui lui revient de droit  suite au jugement de divorce). 

Pour la petite histoire, on se rappellera que l'année précédent son mariage avec Patricia Cole, Fred Nall Hollis déclarait au fisc américain 18 000 dollars  de revenus, soit environ 15 000 euros ! Comme on peut l'imaginer, ce n'est pas avec cette fortune qu'il pourrait s'acheter la splendide propriété Karolyi à Vence d'une valeur  de l'équivalent d'un million d'euros, soit 6,5 millions de francs à l'époque !

La triste et classique histoire d'un  "toxic gigolo" en herbe : quand Nall rencontre Tuscia !


En effet, on sait donc que lorsque Nall arrive dans le sud de la  France, dans les années 1980, il loue loué un appartement qui lui sert aussi d'atelier sur le cours Saleya à Nice, sur la Rivera française. Puis il se transfère dans la petit ville de Vence, sur les hauteur de Cagnes sur Mer, où il achète un atelier.  

Et là en 1990, c'est le jackpot pour lui : il rencontre la jeune et richissime veuve d'un homme d'affaire décédé récemment, et dont elle vient d'hériter. 

Nall comprend tout tout de suite qu'elle est complètement subjuguée, et qu'il pourra la manipuler à loisir…  il lui propose le mariage, qui est célébré le 18 mai 1991. C'est le lendemain qu'il  propose à son épouse qu'elle lui achète, et il présente cela comme projet de vie, la maison de Vence.

Elle accepte. Et c'est le début pour elle d'une lent et insidieux processus qui amorce une véritable descente aux enfer.

Émotionnellement déstabilisée par son deuil tout récent, Patricia"Tuscia Cole"  citoyenne britannique,  est une ravissante jeune femme, brillante ( elle est parfaitement tri lingue anglais-français - italien ) et diplômée  de Sciences Po,  lInstitut d'études politiques de Paris (IEP Paris), établissement d'enseignement public ayant le statut de "Grande École".

La jeune femme à la demande de son nouveau mari, se dédie entièrement dans le lancement et la promotion de sa carrière de peintre, poussive qui jusque là. Elle se lance dans la bataille avec toutes ses forces  et dépense pour cela des sommes considérables, telles que chiffrées par l'expert comptable agréée par les tribunaux à 3,5 millions d'euros … cela sans compter les dépenses considérables en liquide et les achats de propriétés en France et aux USA.

Après 16 ans de promotion acharnée, sur le plan local entre Monaco, l'Italie où elle a ses racines maternelles, et l'Alabama, le travail de Tuscia Patricia Cole porte quelques fruits, et Nall semble acquérir un début de renommée très provinciale et circonscrite à la Principauté de Monaco, à quelques villes d'Italie et d'Alabama.

Mais au delà des dires des uns et des autres, pour avoir une idée de la véritable valeur des oeuvres de Nall aujourd'hui, la seule référence reconnue par les tribunaux pour déterminer la cote d'un artiste, c'est ce que l'on appelle "le prix au marteau" : c'est à dire le prix réel et effectif  obtenu dans le vents publiques. En regardant les résultats des ventes aux enchères au niveau mondial, sur Artprice par exemple ( Nall clame  à corps et à cris être un "artiste de renommée mondiale"  -sic -). Aucunes des pièces proposées à la vente  depuis une bonne dizaine d'années, n'a trouvé preneur,  au delà de 100 € pour le multiples et de 4900 € pour les originaux ( vente à Düsseldorf: l'Amour ), exception faite pour 2 pièces, "Iris Bleu" et "Security blancket",  achetées par Tuscia Cole en personne.

Du reste, l'oeuvre achetée quelques milliers de dollars par l'homme d'affaire américain,  ( qui, avec l'ancien Gouverneur d'Alabama, Don Siegelmann, a fini en prison  pour fraude, Mr Richard M. Scrushy, http://www.nytimes.com/2007/07/17/washington/17attorneys.html?_r=0   ) a été mise en vente il y a quelques années, dans un "vide grenier" en Alabama  pour la somme de 3000 $ : nul ne sait si il y trouvé un acquéreur !

"l'argent de ma femme, c'est seulement pour moi! Je vous préviens qui si vous lui prenez quoi que ce soit, vous me le rembourserez au centuple"


…  Ainsi Nall a déjà réussi à ruiner son ex épouse en la forçant à engager des frais pharamineux pour la promotion de sa carrière, a aussi réussi à récupéré  tous les biens achetés  par celle ci en Alabama, grâce au jugement rendu par l''Honorable Langford Floyd. 

Mais cela ne lui suffit pas.

C'est un manipulateur  pervers narcissique, séduisant, sympathique, qui sait charmer par ses flatteries, mais dont le seul objectif  est de dépouiller sa victime,Tuscia Patricia Cole, en la faisant entrer dans une spirale infernale de culpabilisation et de dévalorisation, en la rabaissant  et en  l’humiliant  - très vite, après leur mariage, il l'a bat, mais honteuse, elle se tait - , tout en prétendant vouloir son bonheur…  à tel point qu'à la suite d'une très grave et très longue maladie ( une septicémie) qui l'amènera  à être hospitalisée pendant 6 longs mois aux portes de la mort, 6  mois d'hospitalisation au long desquels Nall, qui est encore son mari à l'époque, ne lui rend pas une seule fois visite, Tuscia  ne se révolte même pas  et retourne dans le foyer conjugal. 

C'est à cette époque que lors d'une réunion avec un membre de l'association parisienne "la Mie de pain" , dédiée à l'aide au logement  et à l'alimentation des sans abris, que Patricia Cole souhaitait aider à organiser un gala de bienfaisance à Monaco, Fred Nall Hollis  profite d'une courte absence de son épouse pour marteler, en regardant droit dans les yeux les membres médusés de la "Mie de Pain" : "l'argent de ma femme , c'est seulement pour moi! Je vous préviens qui si vous lui prenez quoi que ce soit, vous le paierez très cher et vous me rembourserez au centuple".


Un artiste bidon qui trafique pour faire monter artificiellement sa cote.


Cet égocentrique utilise tous les trucs et toutes les ficelles du métier pour abuser ses acheteurs et "admirateurs", quant à la valeur de ses toiles.


- " les moyens de soutenir une cote font partie de ces zones d'ombres qui entourent le mécanisme des enchères : oeuvres officiellement achetées, mais jamais payées et donc retournées à l'artiste, par exemple. Certains artiste ou professionnels n'hésitant pas à "pousser" les enchères sur une oeuvre qu'ils veulent valoriser, sachant  qu'ils ont les moyens légaux  de ne pas conclure la vente au cas où elle viendrait à s'arrêter sur leur offre".

- Offrir des oeuvres à des gens célèbres de façon à pouvoir ensuite affirmer qu'on fait partie de la collection privée Untel et Untel. l'idéal est de réussir à s'infiltrait auprès de collectionneurs réputés propriétaire d'oeuvres de grands noms de la peinture et du monde de l'art, de façon à mettre son travail sur le même pied que celui de peintre célébrissimes.

-  Accoler son nom à celui de gens célèbres, en racontent des anecdotes sans grand intérêt. Nall par exemple aurait habité  à Vence dans l'ancien de Dubuffet : cela en réalité, n'indique absolument  pas que Nall ait le talent de ce grand maître. Mais qu'est ce que c'est "chic", n'est ce pas ? Idem pour les référence à Salvador Dali, qui aurait été son mentor pendant de longues années mais dont Nall n'a jamais fait voir aucunes photos !

la Nature and Art Life League ( Nall) association : une association pour promouvoir la carrière et les seuls intérêts de Fred Nall Hollis


Ce manipulateur peu scrupuleux n'hésite pas à réécrire son histoire en transformant la réalité. Il utilise des approximation, des contrevérités, dissimulant les faits les plus explicites, afin de faire de lui même un portrait flatteur. il n'hésite pas, par exemple à appeler l'association Nature Art and Life League, crée par son épouse Patricia Cole qui en a été la trésorière et le plus généreux ( et presqu'unique) donateur jusqu'à sa démission en 2007, "la `Fondation Nall". 

Pour clarifier les choses, il faut savoir qu'en France une fondation jouit d'une aura particulière. En effet le terme de fondation est défini par l'article 18 de la loi du 23 juillet 1987 : « Une fondation désigne l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif. » Cette loi ajoute qu'une fondation « ne jouit de la capacité juridique qu'à compter de la date d'entrée en vigueur du décret en Conseil d’État accordant la reconnaissance d'utilité publique. Elle acquiert alors le statut de fondation reconnue d'utilité publique. La création d'une fondation n'a pas pour but de servir des intérêts privés.

Bien entendu, tout cela n'est absolument pas le cas de l'association Nature and Art Life League, la dite association N.A.L.L dont l'objet principal a été au fil des années la promotion du  travail de Nall lui même ! Mais qu'à cela ne tienne Fred Nall Hollis n'en est pas à un mensonge prêt ! Il laisse à dessein planer le doute dans l''esprit des gens, car cela lui sert. Il n'est pas rare en effet d'entendre des naïfs s'indigner " C'est honteux que Patricia Cole veuille reprendre la propriété de Vence: c'est une Fondation ! ".

Et au ton sur lequel il le disent on comprend le respect que le mot leur inspire.

Mais en réalité,  la Nature and Art Life League ( Nall) association, n'a jamais été une fondation. Une fondation, c’est avant tout de l’argent privé mis à disposition d’une cause publique. À l'inverse la Nature and Art Life League ( Nall) association résulte du concours de volonté de plusieurs personnes pour œuvrer ensemble à la promotion de la carrière de Fred Nall Hollis. Qu'accessoirement, et toujours dans ce but, l'association ait hébergés quelles stagiaires ou artistes en résidence ne change rien aux faits.

Hollis contre Hollis : un divorce douloureux


Ce n'est qu'en 2007 que Patricia Cole trouvera la force de demande le divorce pour altération définitive du lien conjugal. Elle n'apprendra que lors de sa déposition sous serment que son ex époux l'avait toujours trompé… ce qu'il confirmera devant le  greffe en ces termes  "j'ai trompé ma femme depuis le premier jour de notre mariage".

C'est ainsi que pour achever son "oeuvre", et dans la cynique logique qui est la sienne depuis le début, alors même que son ex épouse  lui a rendu depuis 2012, tous les tableaux qu'elle avait pu dans un moment de colère, mettre de côté, Nall l'assigne en justice pour "vol ( le divorce est prononcé depuis la veille,  et le vol entre époux n'existe pas) et réclame, en France et en Alabama ….. plusieurs  millions  d'euros de dommages et intérêts ! 

Dans la liste qu'il soumet à la justice,  comme justificatif de sa demande extravagante de dommage et intérêt, il n'hésite pas à inclure des objets appartenant en propre a Patricia Cole, dont elle a hérité de son défunt mari. 

Quant aux estimations de la valeur des oeuvres ( qui rappelons le, lui ont toutes été rendues depuis longtemps ), c'est du franc délire. Par exemple, on y découvre une "estimation"  de Nall pour un tableau "la pucelle"  ( crayon, encre de chine et aquarelle) à hauteur de  centaines de milliers d'euros,  alors qu'une d'une pièce similaire "la soumission" , numéro 91 du catalogue, évaluée par l'expert entre 2000 à 3000 euros  n'a pas trouvé acquéreur dans a la vente publique du Samedi 26 juillet 2014 à Monaco, faute d'enchère.

Un mix media  de format moyen s'est vendu 480 euros en 2013 lors d'une vente aux enchères, "Door un Sousse" , alors que  Nall attribue à des pièces similaire des valeurs allant de 25 000 à 60 000 euros.

Pire, les recherches sur sa cote démontrent que sur  la plupart des oeuvres proposées à la vente ces dernières années  n'ont pas  trouvé preneurs, ou alors ont ét évendues à des prix très bas. Toute la liste est du même acabit, et les oeuvres équivalentes à celles qui se voient "ravalées" ( invendues) aux enchères, se voient attribuées par NALL des valeurs délirantes, bien éloignée de la simple réalité.

Devant tant d'injustice, de mensonge et de duplicité, il semble bien que son ex épouse et victime Patricia "Tuscia" Cole ait enfin trouvé le courage de se battre pour sa dignité.

L'Honorable  Langford Floyd du tribunal de Bay Minette, Alabama  a tranché : avant le 13 novembre 2014, Nall devait rendre les clef de la maison de Vence à son ex épouse, et il lui était formellement interdit de retirer quoi que ce soit de la maison de Vence, hormis ses effets strictement personnels ( vêtements, objets de toilette). Pour l'instant, Nall n'a toujours pas remis les clefs de la propriété de Vence à son ex épouse !  Finira-t-il  en prison pour outrage à magistrat ou par entendre enfin raison et rendre à Tuscia ce qui appartient à Tuscia!


Françoise Zorro


Notes annexes 

Sur L'association Nature and Art Life League, la vie de Nall et son parcours, on peut consulter le site wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Fred_Nall_Hollis


nb: Outrage à magistrat/ Contempt of court, ce mot qui signifie en anglais  «mépris», est le délit de désobéissance irrespectueuse envers un tribunal et ses officiers.  C'est un défi à l'autorité,  à la justice et à la dignité du tribunal. Elle se manifeste par un  mépris volontaire ou manque de respect pour l'autorité d'un tribunal, un comportement qui est illégal parce qu'il n'obéit pas ou ne respecte pas les règles d'un tribunal.
Comme expliqué dans la populaire Law Dictionary par Gerald et Kathleen Hill, "il existe essentiellement deux types de "contempt" ( outrage à magistrat)  : (1) être impoli, irrespectueux envers le juge ou d'autres avocats ou causer une perturbation dans la salle d'audience, en particulier après avoir été averti par le juge ; (2) l'omission volontaire d'obéir à un ordre de la cour ». 

les procédure de "contempt"  sont particulièrement utilisées pour faire appliquer des jugements équitables, tels que des injonctions.
Le juge peut imposer des amendes et / ou une peine de prison à toute personne qui a commis un outrage au tribunal.

les pervers narcissiques





vendredi 14 novembre 2014

Quelle opportunité pour une Année de la Russie à Monaco en 2015" , à l'heure où l'inquiétude grandit dans la crise entre l'Ukraine et la Russie

A l'heure où l'inquiétude grandit  dans la crise entre l'Ukraine et la Russie, alors que le gouvernement français doit gérer les menaces russes citée par l'agence Ria Novosti "La France a jusqu'à fin novembre pour livrer un premier navire de guerre Mistral à la Russie si elle ne veut pas s'exposer à de "sérieuses" demandes de compensation, a déclaré vendredi 14 novembre une source russe haut placée", on peut à juste titre se demander si il est bien opportun pour la Principauté de Monaco de lancer en grande fanfare  son Année de la Russie à Monaco en 2015.



Alors que le 12 nov 2014,  le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence et que comme on peut le lire sur le site du journal le Monde, les affrontements se sont intensifiés depuis quelque temps, notamment après la tenue d'élections séparatistes dans l'est du pays ; alors les informations sur l'entrée depuis vendredi de convois militaires russes lourdement armés, d'abord données par Kiev, ont été corroborées par l'Otan et l'OSCE (

Ukraine: l’OSCE met en garde contre une escalade militaire dans l’est) , la page de présentation de la dite année de la Russie à Monaco en 2015 sur le site officiel du Palais Princier semble un peu décalée.


Le quotidien régional Nice-Matin avait déjà soulevé cette incongruité dans son édition du 13 octobre 2014 sous le titre "L'Année Russe à Monaco: marche arrière toute"
en précisant que cette célébration était  : Une volonté du Prince, qui avait souhaité, de par son amitié avec le dirigeant, Vladimir Poutine, mettre en avant « les liens qui existent entre nos deux pays depuis fort longtemps. Et soulignera notamment l'extraordinaire richesse de la culture russe : arts plastiques, danse, musique, arts culinaires », confiait-il lors de la traditionnelle interview du début de l'année, dans nos colonnes du 22 janvier dernier. Le souverain avait même laissé entendre que Vladimir Poutine pourrait venir en Principauté célébrer l'événement « si son emploi du temps le lui permet ».

Quand bien même, d'après le même, journal, "la voilure de la manifestation serait significativement réduite" , ce sont tout de même une centaine d'événements qui sont  fixés. Côté budget, les élus de la majorité s'inquiètent du coût d'une telle manifestation s'étalant sur un an (participation de 700 000 euros en 2014 et 1 million en 2015, hors partenaires).

Le contexte international est très tendu, comme une simple recherche sur le sujet le démontre, avec Le Monde titrant  le  23.10.2014  "Ukraine : L’Europe est indirectement en guerre ", dans un article développant  le sujet "La Russie défie aujourd’hui l’existence même de l’Europe sans que les Européens et leurs dirigeants en aient pris pleinement conscience... Violant ses obligations en vertu des traités, la Russie a décidé d’annexer la Crimée et d’établir des enclaves séparatistes dans l’est de l’Ukraine".

Alors que l'Avenir se fait écho de ces mêmes tensions " le 24 octobre 2014, sous le titre "UKRAINE
Des forces russes toujours en Ukraine à deux jours des élections", et développe le sujet dans un dossier sur la situation en Ukraine, indiquant " des troupes russes sont toujours présentes sur le territoire ukrainien en dépit des démentis de Moscou, à l’avant-veille des élections législatives dans ce pays, ont affirmé ce vendredi les deux plus hauts responsables civil et militaire de l’Otan... la Russie viole toujours la loi internationale et la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine», a déclaré M. Stoltenberg"

Les nations ont lancé depis le 29 juillet 2014, de nombreuses sanctions contre la Russie de Poutine , et l'analyse du quotidien "Le monde" sur le sujet est détaillée et pertinente 

Ces sont  sanctions économiques, militaires, technologiques et énergétiques et sont assorites deD restrictions additionnelles pour la Crimée et Sébastopol
"L'UE a également décidé mardi de bloquer les avoirs de plusieurs hommes d'affaires russes, proches du président Poutine et accusés de bénéficier de l'annexion de la Crimée ou de soutenir activement la déstabilisation de l'est de l'Ukraine", indique le quotidien . Voir la liste des sanctions, publiées mercredi au Journal officiel de l'UE, adoptées au plus tard le 1er août.

Le président Barack Obama de son côyé mis en place de  nombreuses sanctions contre « des secteurs clés de l'économie russe », et le Japon n'est pas de reste qui interdit les exportations d’équipements militaires et l’émission de titres de cinq banques russes au Japon ( voir les Echos http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203672658719-ukraine-lue-adopte-les-premiere-sanctions-economiques-contre-la-russie-1028691.php

Ces sanctions s’ajoutent à ­celles prises par  l’Australie, le Canada durant l’été qui proscrivent toute opération financière avec les principales banques russes. 

En représailles, Moscou a interdit les importations de produits alimentaires européens, avec pour conséquence la réapparition de rayons vides dans certains magasins russes, une image rappelant l’URSS. Le marasme est palpable actuellement en Russie, comme l’illustre la chute de presque 30 % du marché automobile au mois d’août.


Quelques liens  pour documenter le sujet 
http://www.france24.com/fr/20140912-UE-nouvelles-sanctions-contre-russie-economie-petrole-ukraine-union-europenne-france/
Le 12 septembre: De nouvelles sanctions de l’Union européenne contre Moscou, conséquence du conflit en cours dans l’est de l’Ukraine, sont appliquées à partir de vendredi... Ces mesures ciblées bloquent le financement de la dette de trois compagnies pétrolières, Rosneft, Transneft et la branche pétrolière de Gazprom, Gazprom Neft, ainsi que trois du secteur de la défense, OPK Oboronprom, United Aircraft Corporation et Uralvagonzavod. L'UE a aussi ajouté une liste de "neuf sociétés mixtes du secteur de la défense" aux entreprises déjà visées par une interdiction d'exportation de biens à double usage civil et militaire. 24 personnes russes et ukrainiennes sont visées par un gel de leurs  avoirs et une interdiction de voyager dans l'UE, parmi lesquelles Sergueï Chemezov, proche du président Vladimir Poutine, Youri Vorobiov, vice-président de la Russie, et plusieurs vice-présidents de la Douma : Vladimir Vasiliev, Ivan Melnikov et Igor Lebedev.



Un régime de sanctions très sophistiqué a été introduit contre la Russie 



En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203803805068-tokyo-renforce-ses-sanctions-contre-la-russie-1046283.php?XZXCHdElPl1VXumc.99



Ukraine/Russie: l'Union européenne approuve de nouvelles sanctions contre Moscou malgré le cessez-le-feu
Le HuffPost avec AFP
Publication: 09/09/2014 07h34 CEST Mis à jour: 09/09/2014 07h37 CEST
http://www.huffingtonpost.fr/2014/09/09/ukraine-russie-union-europeenne-sanctions-moscou-cessez-le-feu_n_5788556.html?utm_hp_ref=russie

RUSSIE - C'est décidé. L'Union européenne a approuvé lundi soir, le 8 septembre, de nouvelles sanctions contre Moscou en dépit de la poursuite du dialogue de paix sur l'est de l'Ukraine acceptée par les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Petro Porochenko.


et voir aussi 

18. L'Union européenne attend de la Fédération de Russie qu'elle respecte la souveraineté
nationale et l'intégrité territoriale de l'Ukraine et contribue à la stabilisation politique et à la
reprise économique en Ukraine. Le Conseil européen réaffirme qu'il ne reconnaîtra pas
l'annexion illégale de la Crimée. La Fédération de Russie devrait assumer les responsabilités
qui sont les siennes dans la mise en oeuvre pleine et entière des accords de Minsk.
En particulier, les autorités russes devraient empêcher tout mouvement de militaires, d'armes
ou de combattants en provenance du territoire russe vers l'Ukraine. Elles devraient exercer leur
influence pour que les séparatistes s'acquittent de bonne foi des obligations auxquelles ils ont
souscrit à Minsk. La Fédération de Russie devrait également soutenir les activités de
vérification menées par l'OSCE.










Le Conseil de sécurité de l'Organisation des nations unies a annoncé une réunion en urgence mercredi soir pour examiner les accusations d'incursions militaires russ...




mardi 1 juillet 2014

Monte Carlo Polo Club: un financement en liquide de 250 000 euros, de forts soupçons de corruption, et le patronage du Prince Albert de Monaco

Monte Carlo Polo Club: des sources de financement obscures, de mystérieux sponsors à hauteur de 700 000 euros,  dont le nom et l'identité n'apparaissent nulle part, de forts soupçons de corruption, la plus grande opacité administrative et... le Haut Patronage du Prince Albert II de Monaco 
 
La célèbre réplique de MARCELLUS dans Hamlet, « Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark. » pourrait tout aussi bien s'appliquer au Monte Carlo Polo Club.  Car la situation sur les collines de Beausoleil, et plus particulièrement sur le Stade du Devens,  est digne d'un romain d'Agatha Christie!
Nous avons longuement relaté dans nos colonnes, la création opaque de ce "Club" par un certain Francesco Mitrano. A commencer par une situation administrative  des plus trouble et inintelligible, puisque le prochain tournoi devrait se tenir le premier week-end de juillet 2014 ... sur un terrain pour lequel, d'après même les édiles de Beausoleil, aucun accord valide n'existe plus entre la ville et le Mont Carlo Polo Club ( voir ici le courrier de l'adjoint indiquant que le contrat avec le Monte Carlo Polo Club a été annulé). Aucune délibération dans les derniers conseils municipaux ne vient contredire ces faits
Autre mystère, le fameux Monte Carlo Polo Club après plus d'un an d'existence, n'afficherait que 2 ou 3 membres officiels . Quant à la soit disant "Ecole de Polo" inaugurée à grand renfort de publicité en décembre 2014, elle n'a d'existence réelle que dans l'imagination de Francesco Mitrano, cela quand bien même une jeune adolescente dont les parents vivent à 2 pas du stade du Devens, semble profiter dans la plus grande illéglité, d'un"manège" créé par Francesco Mitrano sur un terrain appartenant à la mairie en contrebas du Stade sur une parcelle inconstructible et située en zone naturelle.
Rien de cela ne semble perturber le Maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, sur lequel pèsent de fort soupçons de corruption, puisqu'il aurait, d'après des sources bien informées, empoché dans cette affaire  60 000 euros en liquide.
Pire encore, et d'après d'autres sources, de mystérieux sponsors auraient financé la construction du terrain en 2013, ainsi que la tenue du premier tournoi, en investissant la modique somme de 450 000 euros, versés directement sur le compte personnel de Francesco Mitrano, à une époque ou l'association  Monte Carlo Polo Club n'avait pas encore de compte en banque  ouvert à son nom.  Mais il semble bien qu'à Monaco on soit bien peu regardant sur ce genre de broutille. Mais l'histoire ne s'arrête pas là ! Car se seraient aussi 250 000 euros EN LIQUIDE  que les énigmatiques sponsors auraient remis directement à Mitrano.
Et sur ce chapitre  la loi est très claire et la France, pour accroître la surveillance des circuits financiers suspects,  a dû se doter d'instruments de régulation efficaces afin d'assurer la transparence dans le déroulement des opérations financières. Comme chcun devrait le savoir, le paiement en espèces (pièces et billets) est réglementé. Les paiements en espèces entre particuliers (achat d'une voiture ou d'un tableau par exemple) ne sont donc pas limités, mais une facture est obligatoire au-delà de 1 500 € pour prouver les versements. Ils doivent en tous cas faire l'objet d'une déclaration douanière. Si, pour réaliser la transaction en espèces, le payeur transporte depuis la France plus de 10 000 € d'argent liquide hors du territoire national, ce transport est soumis à déclaration auprès de la douane. Il en est de même si le payeur fait entrer en France plus de 10 000 € d'argent liquide en le transportant depuis l'étranger.

 Et il en va de même pour Monaco.
Pourtant  dans cette affaire où tout est louche, personne ne semble réagir: l'administration française, prévenue des nombreuses et graves irrégularité, enquêterait en traînant les pieds; idem pour la police qui avance en terrain miné car en matière de corruption et quand il s'agit d'argent liquide, difficile d'établir des preuves, et  les enquêtes se basent sur des "faisceaux d'indices convergents".

Le comble est sans doutes qu'en dépit des avertissement qui leur ont été adressé , les conseiller du Prince Albert II de Monaco ont accordé le Patronage du souverain monégasque à cette manifestation douteuse.

Cela n'est pas la première fois  ( et sûrement pas la dernière) que d'obscurs  et douteux personnages en quête de crédibilité  se voient accorder ce patronage qui constitue une forme de Blanc Seing,  "passeport de bonne moralité" en quelque sorte!

lire l'article complet ici

vendredi 2 mai 2014

Le Prince Albert de Monaco accusé d'abandon d'enfant dans le Mail on Sunday. Démocratie et discrimination: un cas d'école.

Le Mail On Sunday a révélé cette semaine une interview exclusive de  Nicole Coste qui depuis 2 ans  s'est installée à Londres et s' investie dans le monde de la couture où elle à créé sa griffe.

Cet article a révélé que depuis son mariage avec Charlene de Monaco, le Prince Albert II de Monaco aurait changé. "Depuis 8 mois, Albert n’a pas vu son fils, à part une seule fois très brièvement en septembre dernier » explique-t-elle. « C’est devenu impossible depuis qu’il a épousé cette femme. Je veux bien imaginer ce qu’elle doit ressentir en tant que nouvelle femme d’Albert mais elle devrait penser à mon enfant, qui est innocent. Je ne tiens pas à l’attaquer mais selon moi, il s’agit de jalousie et je ne comprends pas pourquoi. J’ai traversé l’enfer dans mon combat pour assurer un nom et un futur à mon fils. »

En effet, il semblerait que depuis son mariage avec  Charlene Wittstock en 2011 , il le Prince aurait pris ses distances avec son fils. Publiquement accusé de l'abandonner, sous la pression de Charlène,  son  épouse, le Prince Albert de Monaco est donc aujourd'hui au cœur d’une polémique. En effet, le mari de Charlène de Monaco est accusé par la mère de l'enfant , Nicole Coste de ne plus venir voir son fils Alexandre, âgé de 10 ans. Dans l'article publiée par le  Mail  on Sunday, Nicole Coste (qui a habillé  cette année les actrices Helen McCrory et  Emma Watson, ainsi que  danseuse burlesque Dita Von Teese) , estime que le Prince a changé depuis son mariage.

"J'adore l'Angleterre" dit celle qui le mois prochain, ouvrira une première boutique "Nicole Coste" sur  Beauchamp Place , Knightsbridge) . "A Monaco je sentais que je vivais dans un piège , mais maintenant je suis libre d'être moi. Je veux être reconnue pour l'excellence de mes créations dans la mode…"  . "Pourtant explique -t elle au Mail on Sunday, " ce qui me rend triste…  c'est de voir que mon fils se sent rejeté . Il demande souvent : « Pourquoi ne puis- je pas voir papa? Mais je ne peux pas faire des miracles . Comment faire comprends à Albert qu'être un père, c'est bien plus que donner de l'argent ".


De fait les exemples ne manquent pas qui démontrent combien la privation d'amour et de respect de la part des parents conduit à des drame.








"Pourquoi le Prince de Monaco refuse-t-il de voir notre fils ? Alexandre a 10 ans, et il souffre de la froideur de son père, qui s'est accentuée ces 3 dernières années".  

Nicole  Coste attribuerait donc ce phénomène à l'influence de Charlène que le Prince Albert a épousé en 2011, explique Alexis Parr, journaliste au Sunday Mail.

Tout se passe ici comme si on se retrouvait au moyen âge, en plein système féodal, et non pas au 21ème siècle! Et au delà de l'aspect gossip l'article du Sunday mail est révélateur d'une faille dans les mentalités monégasques.



A Monaco certains se croient tout permis !

lire la suite ici

jeudi 1 mai 2014

Mango, Findus,la FIFA, Le groupe HSBC, BNP Paribas, épinglés par RepRIsk pour pratiques illégales

le rapport  de REp Risk , fournisseur d'inforamtion sur les risque, a épinglé plusieurs société financières dans son rapport annuel 2013 :  Le groupe HSBC, le français BNP Paribas et la société financière britannique, ICAP.

La liste des  sociétés les plus controversées de la planète, pour des raisons environnementales, sociales et pour des risques de gouvernance, est établie sur la base d'un algorithme dont RepRisk est propriétaire, qui quantifie les risques représentés par les compagnies,  à partir de données récoltées depuis de très nombreuses sources officielles.

Conditions de travail indignes, atteinte aux lois sur la compétition,  violation des droits de l'homme,  fraude, corruption et blanchiment d'argent: la liste des infractions est longue